Le tourisme créatif : du faire soi-même au faire ensemble

A l’occasion de la 3e édition de Maker Faire Paris qui se tiendra les 30 avril et 1e mai à Foire de Paris , Creative France revient sur un concept créatif qui ne cesse de croître en France.

C’était en 2013. La France accueillait pour la toute première fois une mini Maker Faire dans la ville de Saint Malo. Depuis, ce phénomène qui illustre bien l’engouement populaire pour le Do It Yourself, gagne du terrain. Paris, Lyon, Nantes, Bordeaux, Lille, Rouen, Grenoble ou encore Perpignan prennent part à ce mouvement international pour célébrer l’imagination, la créativité, la science, l’ingéniosité, le talent, la connaissance et surtout le partage !

Do it yourself ? Makers ? Maker faire ? Autant d’anglicismes qu’il est parfois difficile de comprendre. Pour ceux à qui ces termes sont étrangers, Creative France vous offre en exclusivité une petite mise au point.

Le Do It Yourself (DIY), l’art de faire soi-même

Inutile d’être un grand artiste pour pratiquer la tendance du Do It Yourself, littéralement “faites le vous-même”.

Atelier gravureQue ce soit en cuisine ou en bricolage, le « made in chez moi » séduit de plus en plus ! Il permet de personnaliser une création, d’y apporter un caractère original et non standardisé, le tout, en remettant à l’honneur des matériaux ou savoir-faire traditionnels. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce phénomène de recyclage et de détournement d’objets n’est pas seulement dû à une nécessité économique. Il résulte de la volonté de nouveaux créatifs à quitter le statut de simple consommateur pour celui d’acteur : créer pour le plaisir de faire soi même, voici le leitmotiv de ces inventifs que l’on appelle les « Makers » !

Mais si certains sont séduits par la pratique, ils manqueront peut-être de confiance et n’oseront pas se lancer… De nombreux blogs proposent des tutoriels pour suivre des étapes et réaliser des modèles simples, accessibles à tous. Sinon, les ateliers créatifs sont l’opportunité d’apprendre un savoir-faire précis en étant d’une part accompagné par un professionnel qui veillera à la bonne réalisation d’une technique et, d’autre part, entouré par d’autres curieux à la recherche d’une expérience créative.

La Maker Faire, le rendez-vous du « faire ensemble »

RobotEtre entouré, c’est justement l’objectif principal de la Maker Faire. Créée en 2006 par l’américain Dale Dougherty, cofondateur de Make Magazine, la manifestation offrait aux Makers l’opportunité de se rencontrer. Dix ans plus tard, Maker Faire n’est plus seulement un rassemblement de férus de nouvelles technologies mais un évènement qui s’adresse au plus grand nombre : familles, passionnés, curieux ou bricoleurs, c’est avant tout l’envie de faire et de fabriquer qui compte ! Il s’agit d’un concept unique regroupant à la fois des ateliers créatifs de découverte, des stands de démonstration, des conférences et des spectacles autour de la créativité, de la fabrication, des cultures Do It Yourself et Makers.

Peu importe l’endroit, l’état d’esprit, à mi-chemin entre la tradition du faire soi-même et les nouvelles technologies, reste le même : il est possible de transformer une simple idée en un produit concret et utile sans pour autant être ingénieurLes makers partent ainsi de l’idée que chacun est en mesure d’apporter des idées créatives, de bricoler, d’expérimenter, pour faire des choses qui l’entourent des créations uniques. Est-il nécessaire de préciser que Creative France adhère ?

Du robot au tricot

Robot bobine de fil

crédit : Arinae M.

Ce qui fait avant tout la richesse de ce salon, c’est la palette très diversifiée des exposants. Artisans, artistes, ingénieurs, clubs de science, fablabs ou encore professionnels, tous partagent une volonté commune : celle de créer, de réparer et d’innover par eux-mêmes. Certains Makers inventeront des robots ou des drones tandis que d’autres créeront des vêtements ou fabriqueront des jouets. La Maker Faire n’est pas seulement réservée aux imprimantes 3D, on y retrouve aussi du crochet, du scrapbooking ou encore de la sculpture de pierre. Un moyen de rappeler que tout le monde est Maker, dès lors que l’on prend plaisir à fabriquer des objets avec ses mains.

Comme le tourisme créatif, le « maker movement » est l’occasion de partager avec différentes communautés, d’apprendre un savoir-faire, de  personnaliser une création, voire même de progresser. Le tout sous le signe de la créativité et du partage.

Serez-vous le prochain Maker ?

En bref, si vous avez envie d’en savoir plus sur ce mouvement créatif et que vous êtes à la recherche d’une bonne dose d’inspiration, Creative France vous recommande la Maker Faire Paris 2016 (Hall 5.1 du Parc des Expositions de la Porte de Versailles). Voir de beaux projets créatifs vous donnera sûrement quelques idées et peut-être même l’envie de créer vous-même. Et si vous avez besoin d’être accompagné d’un professionnel pour mener à bien votre projet de création, n’hésitez-pas à jeter un oeil sur www.creativefrance.fr !

Sabrya Medjahed

About Sabrya

Passionnée de voyages, de mode et de cuisine et diplômée en Management du Tourisme, j'encourage l'initiative de Créative France en partageant avec vous chaque semaine quelques bonnes idées liées au tourisme créatif !

Laisser un commentaire